ierei: (Тамлиер)


Un coup d'oeil sur l'enfer

Dieu dira aux réprouvés : Allez, maudits!... — Maudits de Dieu! ah! quel horrible malheur! Comprenez-vous, mes enfants? maudits de Dieu!... de Dieu qui ne sait que bénir! maudits de Dieu, qui est tout amour! maudits de Dieu, qui est la bonté même! maudits ans rémission! maudits pour toujours! maudits de Dieu!...Read more... )



Посмотрим на ад.

Бог скажет грешникам : Отойдите от меня, проклятые! — Проклинаемые Богом! Какое ужасное несчастье! Понимаете ли Вы, дети мои? Проклинаемые Богом! Богом, который благословляет! Проклинаемые Богом, который является самой любовью! Проклинаемые Богом, который есть само добро! Проклятые навсегда! Read more... )

ierei: (Default)


Excellence de la fol.

CEUX qui n'ont pas la foi ont l'âme bien plus aveugle que ceux qui n'ont pas d'yeux... Nous sommes dans ce monde comme dans un brouillard; mais la foi est le vent qui dissipe ce brouillard et qui fait luire sur notre âme un beau soleil... Voyez, chez les protestants, comme tout est triste et froid! c'est ua long hiver. Chez nous, tout est gai, joyeux et consolant.

Laissons dire les gens du monde. Hélas! comment verraient-ils? Ils sont aveugles. Notre-Seigneur Jésus-Christ ferait aujourd'hui tous les miracles qu'il a fait en Judée, qu'ils n'y croiraient pas.

Quand nous disons : « Mon Dieu, je crois, je crois fermement, c'est-à-dire sans le moindre doute, sans la moindre hésitation... » oh! si nous nous pénétrions de ces paroles: « Je crois fermement que vous êtes présent partout, que vous me voyez, que je suis sous vos yeux, qu'un jour je vous verrai clairement moi-même, que je jouirai de tous les biens que vous m'avez promis!... Mon Dieu, j'espère que vous me récompenserez de tout ce que j'aurai fait pour vous plaire!... Mon Dieu, je vous aime! j'ai un cœur pour vous aimer!... » oh ! comme cet acte de foi, qui est aussi un acte d'amour, suffirait à tout!...Saint Curé d' Ars.

ierei: (Default)


Le monde présent et le monde futur.

Le monde passe; nous passons avec lui. Les rois, les empereurs, tout s'en va. On s'engouffre dans l'éternité d'où l'on ne revient plus. Il ne s'agit que d'une chose : sauver sa pauvre âme.

Les saints n'étaient pas attachés aux biens de la terre; ils ne songeaient qu'à ceux du ciel. Les gens du monde, au contraire, ne songent qu'au temps présent.
Il faut faire comme les rois. Quand ils vont être détrônés, ils envoient leurs trésors en avant; ces trésors les attendent. De même un bon chrétien envoie tontes ses bonnes œuvres à la porte du ciel.

Le bon Dieu nous a mis sur la terre pour voir comment nous nous y conduirons, et si nous l'aimerons ; mais personne n'y reste.

Si nous y réfléchissions, nous élèverions sans cesse nos regards vers le ciel, notre véritable patrie. Mais nous nous laissons emporter decà et delà par le monde, les richesses, les jouissances.

Voyez les saints : comme ils étaient détachés du monde et de la matière ! comme ils regardaient tout cela avec mépris ! Un religieux, ayant perdu ses parents, se trouvait maître de grands biens. Lorsqu'on lui en apprit la nouvelle : « Combien y a-t-il de temps, dit-il, que mes parents sont morts? — Trois semaines, lui répondit-on.—Dites-moisi une personne qui est morte peut hériter? — Non, assurément. — Eh bien ! je ne puis hériter de ceux qui sont morts il y a trois semaines, moi qui suis mort depuis vingt ans. »

La terre est un pont pour passer l'eau ; elle ne sert qu'à soutenir nos pieds... Nous sommes en ce monde, mais nous ne sommes pas de ce monde, puisque nous disons tous les jours : Notre Père qui êtes aux cieux... Il faut donc attendre notre récompense quand nous serons chez nous dans la maison paternelle.

Saint Curé d' Ars.

ierei: (Default)



Qu'il est doux de servir Dieu.

"Est gens du monde disent que c'est trop difficile de faire son saint. Il n'y a cependant rien de plus facile : Observer les commandements de Dieu et de l'Église, et éviter les sept péchés capitaux; ou bien si vous voulez, faire le bien et éviter le mal ; il n'y a que cela ! Les bons chrétiens qui travaillent à sauver leur âme sont toujours heureux et contents; ils jouissent, par avance, du bonheur du ciel; ils seront heureux pendant toute l'éternité. Tandis que les mauvais chrétiens qui se damnent sont toujours à plaindre; ils murmurent, ils sont tristes, et ils le seront pendant toute l'éternité.

Un bon chrétien, un avare du ciel, fait fort peu de cas dés biens de la terre ; il ne pense qu'à embellir son âme, qu'à amasser ce qui doit le contenter toujours, ce qui doit toujours durer. Voyez les rois, les empereurs, les grands de la terre : ils sont bien riches; sont-ils contents? S'ils aiment le bon Dieu, oui ; mais autrement, non; ils ne sont pas contents. Moi, je trouve qu'il n'y a rien de si à plaindre que les riches, quand ils n'aiment pas le bon Dieu.

Allez de monde en monde, de royaume en royaume, de richesse en richesse, de plaisir en plaisir, vous ne trouverez pas votre bonheur. La terre entière ne peut pas plus contenter une âme immortelle qu'une pincée de farine,dans la bouche d'un affamé, ne peut le rassasier."

Saint Curé d' Ars.

January 2017

S M T W T F S
1234567
891011121314
15 161718192021
22232425262728
293031    

Syndicate

RSS Atom

Most Popular Tags

Style Credit

Expand Cut Tags

No cut tags
Page generated Jul. 25th, 2017 12:35 pm
Powered by Dreamwidth Studios